Prévention et traitement en matière de décontamination et de désinsectisation

Compréhension des mécanismes entomologiques et des phénomènes physico-chimiques de l'infestation des colles de pâte par le Stegobium Paniceum

Début de programme: 2008
CICRP : Nicolas Bouillon (pilote), Fabien Fohrer
Partenariat(s) : Aurélia Chevalier, docteur en conservation-restauration, Arts et Métiers-Paris Tech

Ce programme est issu d'un programme plus large sur le Stegobium Paniceum et se concentre sur les colles de pâte et le risque d'infestation par l'insecte des peintures rentoilées traditionnellement. Il comporte en parallèle une étude entomologique basée sur des tests d'infestation d'éprouvettes de composition connue ainsi et l'analyse des colles de pâte par CPG/SM afin de corréler leur attractivité en fonction de leur composition chimique.

Couche picturale

Perte de la couche picturale et de son support original suite à une infestation sévère

Les premières conclusions ont ciblés le type et la quantité de farine utilisée comme principal facteur d'attractivité, la présence de térébenthine de Venise comme plastifiant comme possible facteur de répulsivité. Les analyses physico-chimiques sont systématiquement effectuées sur des échantillons réels prélevés sur les tableaux rentoilés infestés et restaurés au CICRP afin de corréler le degré d'infestation des oeuvres avec la composition chimique des colles de pâte.

Ce programme vise également au développement d'une nouvelle formulation de colle de pâte naturelle, réversible et pérenne en termes d'efficacité et au regard du risque d'infestation par les insectes. Ce type d'adhésifs pourrait constituer une alternative aux doublages synthétiques qui peuvent poser de nombreux problèmes en termes de réversibilité, de compatibilité avec les matériaux originaux et dont les processus de dégradation et les effets qu'ils induisent sont encore peu connus et mal maîtrisés à l'heure actuelle.

Infestation support

Traces d’infestation par le Stegobium paniceum d’un support rentoilé à la colle de pâte

Publications :

Haut de page

Utilisation de molécules ou produits répulsifs et/ou insecticides adaptées à la conservation des biens culturels

Début du programme : 2012
CICRP : Fabien Fohrer
Partenariat(s) : Grazia Nicosia, conservatrice-restauratrice, bourse Centre National des Arts Plastiques (CNAP), Yohanna Dechezleprêtre, conservatrice-restauratrice

Cette recherche est réalisée avec et à l'initiative de Grazia Nicosia conservateur - restaurateur, allocataire de recherche du CNAP, en collaboration avec l'artiste Ian Fabre.

Cette étude vise à tester l'efficacité répulsive des huiles essentielles utilisées seules ou en mélanges sur quelques espèces d'insectes couramment rencontrées sur ce type de matériaux (Exemples : Anthrenus verbasci, Stegobium paniceum, Gibbium psylloides...).

En parallèle une étude de l'innocuité chimique et physique de ces substances est réalisée sur les matériaux utilisés traditionnellement par l'artiste, comme les insectes, mais aussi les os, plumes, cuirs, poils ainsi que les métaux et les textiles. L'étude de ces répulsifs, leur mode d'action et leur protocole d'emploi, permettront d'améliorer le conditionnement et le stockage de ces oeuvres, en diminuant ainsi les risques d'infestation par ces insectes.

Publication :

Fohrer F., 2011, "Recherche de produits ou molécules de substitution pour la protection des oeuvres patrimoniales", La lettre de l'OCIM, N°138, novembre-décembre : 21-22.

Haut de page

Liens | Adresse et accès | A propos du site

Page mise à jour le 1er mars 2013.

C.I.C.R.P. - Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine
Groupement d'Intérêt Public à caractère Culturel
- 21 rue Guibal - 13003 Marseille

validateur du W3.org | validateur feuille de style du W3.org